fbpx

Huîtres naturelles vs huîtres triploïdes : qu’est-ce qu’on mange ?

par | 14 décembre 2021


Des milliers de tonnes d’huîtres vont se vendre ces prochaines semaines et rejoindre les tables de fête. Mais quelles huîtres ? En France, la production ostréicole est constituée à 50% d’huîtres triploïdes, issues d’écloseries, reproduites avec des géniteurs à quatre chromosomes génétiquement modifiés et des huîtres naturelles à deux chromosomes. Une modification du vivant qui permet de les stériliser, pour en vendre toute l’année et répondre au goût des consommateurs. Aucune législation n’impose d’afficher à la commercialisation si les huîtres sont triploïdes ou non. Et difficile visuellement de les différencier. C’est face à cette absence de traçabilité et d’étiquetage qu’a été créée l’association Ostréiculteur traditionnel, regroupant les producteurs d’huîtres naturelles nées en mer. Parmi eux, David Mercier, de la Ferme Marine d’Artouan dans le bassin de Marennes Oléron. Il a fait le choix du respect de la saisonnalité de l’huître et du travail avec la nature. Rencontre et explications.



Interview : Hélène Bannier
Photo : Bastien Guinard

Retrouvez le reportage complet :

Partagez cet article en un clic

Vous êtes sensible à notre ligne éditoriale ? 

Soutenez un média indépendant qui propose en accès libre tous ses articles et podcasts. Si nous avons fait le choix de la gratuité, c’est pour permettre au plus grand nombre d’avoir accès à des contenus d’information sur la transition écologique et sociale, défi majeur de notre époque. Nous avons par ailleurs décidé de ne pas avoir recours à la publicité sur notre site, pour défendre un journalisme à l’écoute de la société et non des annonceurs. 

Cependant, produire des contenus d’information de qualité a un coût, essentiellement pour payer les journalistes et photographes qui réalisent les reportages. Et nous tenons à les rémunérer correctement, afin de faire vivre au sein de notre média les valeurs que nous prônons dans nos articles. 

Alors votre contribution en tant que lecteur est essentielle, qu’elle soit petite ou grande, régulière ou ponctuelle. Elle nous permettra de continuer à proposer chaque semaine des reportages qui replacent l’humain et la planète au cœur des priorités. 

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information

pour recevoir une fois par mois les actualités de la transition écologique et sociale

Aller au contenu principal