fbpx
// La radio
Accro’bât, la matériauthèque qui offre une seconde vie aux déchets du BTP

Accro’bât, la matériauthèque qui offre une seconde vie aux déchets du BTP

« On arrive sur certains bâtiments à sauver plus d’une quinzaine de tonnes de matériaux. » Depuis 2020, à Bressuire (79), Accro’bât transforme en ressources les potentiels déchets du BTP, un secteur qui génère en France 46 millions de tonnes de déchets par an et 23% des émissions de gaz à effet de serre. Une partie des matériaux est directement réemployée sur des chantiers, le reste est mis à la vente dans la matériauthèque de l’association, également engagée dans la sensibilisation et la transmission. Reportage avec Mathias Morfin, co-fondateur d’Accro’bât, et des client·es-adhérent·es.

lire plus
Kombucha Rupella : “On coopère avec une entité vivante”

Kombucha Rupella : “On coopère avec une entité vivante”

“Avant je faisais du bien à l’environnement, maintenant je souhaite faire du bien au corps humain.” Autrefois salarié dans le secteur de la dépollution des sols, Nicolas Roffé a fondé en 2022 Kombucha Rupella. Sa petite entreprise installée à La Rochelle produit et distribue en circuit court du kombucha, un thé sucré naturellement fermenté. Une boisson vivante et bonne pour la santé, que Nicolas Roffé conçoit comme une alternative aux boissons alcoolisées et aux sodas. Rencontre et explications.

lire plus
Résilience des territoires : plutôt ville ou campagne ?

Résilience des territoires : plutôt ville ou campagne ?

Dans la Vienne, les associations La Traverse (Poitiers) et Les Urbaculteurs (Champagné-Saint-Hilaire), ont un point commun : elles ont comme mission professionnelle d’accompagner les territoires sur la voie de la résilience. A la différence que La Traverse a choisi le milieu rural comme terrain d’action, quand Les Urbaculteurs travaillent sur la résilience urbaine et explorent un nouveau modèle d’aménagement systémique des villes.

lire plus
Dire l’urgence écologique. #5 les mots pour discréditer

Dire l’urgence écologique. #5 les mots pour discréditer

Comment nommer ? Quels sont les mots piégés, usés, manipulés, ou au contraire efficaces quand il s’agit de parler d’écologie et faire prendre conscience de l’urgence de la situation? Avec Julien Rault, lexicologue, maître de conférence en langue et littérature française à l’université de Poitiers, Vivant explore ce que parler veut dire et ce que parler peut faire.

lire plus
Alter Gaïa collecte et valorise les biodéchets des entreprises

Alter Gaïa collecte et valorise les biodéchets des entreprises

Recréer la boucle aliment-terre. Dans l’agglomération de La Rochelle, les membres de la jeune SCOP Alter Gaïa enfourchent chaque semaine leur vélo-cargo pour collecter les biodéchets des professionnels de la restauration. Ils les transforment ensuite en compost qu’ils revendent aux maraîchers bio de la région, selon un principe d’économie circulaire. Reportage en tournée avec Lucas Rigoland, co-fondateur d’Alter Gaïa et maître composteur.

lire plus
Dire l’urgence écologique. #4 deux mots à la mode mais trompeurs : résilience et transition

Dire l’urgence écologique. #4 deux mots à la mode mais trompeurs : résilience et transition

Comment nommer ? Quels sont les mots piégés, usés, manipulés, ou au contraire efficaces quand il s’agit de parler d’écologie et faire prendre conscience de l’urgence de la situation? Avec Julien Rault, lexicologue, maître de conférence en langue et littérature française à l’université de Poitiers, Vivant explore ce que parler veut dire et ce que parler peut faire.

lire plus
À Civray, des jeunes inventent une machine à laver écologique

À Civray, des jeunes inventent une machine à laver écologique

Laver plus vert. Au lycée André Theuriet à Civray (86), les élèves du club scientifique C’Génial travaillent depuis 2017 sur le prototype d’une machine à laver écologique. Sa particularité : nettoyer le linge à partir d’eau dégazée, ce qui permet de se passer des détergents classiques, nocifs pour la santé humaine et la qualité de l’eau des rivières et des océans. Une petite révolution pour la santé environnementale que les lycéen·nes envisagent de breveter. Vincent Carrier, professeur de physique-chimie, les accompagne dans cette aventure scientifique. Reportage.

lire plus
Dire l’urgence écologique. #3 les mots du statu quo : développement durable.

Dire l’urgence écologique. #3 les mots du statu quo : développement durable.

Comment nommer ? Quels sont les mots piégés, usés, manipulés, ou au contraire efficaces quand il s’agit de parler d’écologie et faire prendre conscience de l’urgence de la situation? Avec Julien Rault, lexicologue, maître de conférence en langue et littérature française à l’université de Poitiers, Vivant explore ce que parler veut dire et ce que parler peut faire.

lire plus
Dire l’urgence écologique. #2 un mot piégé : nature.

Dire l’urgence écologique. #2 un mot piégé : nature.

Comment nommer ? Quels sont les mots piégés, usés, manipulés, ou au contraire efficaces quand il s’agit de parler d’écologie et faire prendre conscience de l’urgence de la situation? Avec Julien Rault, lexicologue, maître de conférence en langue et littérature française à l’université de Poitiers, Vivant explore ce que parler veut dire et ce que parler peut faire.

lire plus
Une scène de crime pour sensibiliser à la souffrance animale

Une scène de crime pour sensibiliser à la souffrance animale

Silhouettes de cochon tracées au sol, faux sang, rubans de signalisation… C’est une scène de crime factice qui a pris place, le 6 mai dernier, face au Palais à Poitiers. Pour illustrer le bilan quotidien des abattoirs et interpeller sur la violence infligée aux animaux tués pour l’alimentation, l’association de défense des animaux L214 a mis en place une enquête policière interactive. Le principe : transformer les passant.es en enquêteurs et enquêtrices, pour leur permettre de découvrir les enjeux de la consommation de produits animaux. Reportage.

lire plus
Dire l’urgence écologique. #1 un mot fatigué : crise

Dire l’urgence écologique. #1 un mot fatigué : crise

Comment nommer ? Quels sont les mots piégés, usés, manipulés, ou au contraire efficaces quand il s’agit de parler d’écologie et faire prendre conscience de l’urgence de la situation? Avec Julien Rault, lexicologue, maître de conférence en langue et littérature française à l’université de Poitiers, Vivant explore ce que parler veut dire et ce que parler peut faire.

lire plus
Plan Canopée à Poitiers : “Il faut essayer de prendre de vitesse le changement climatique”

Plan Canopée à Poitiers : “Il faut essayer de prendre de vitesse le changement climatique”

Avec le Plan Canopée, 35 000 arbres ont été plantés à Poitiers en 2022 et 2023. Cette opération vise à rafraîchir la ville, notamment dans les îlots de chaleur urbains, et à faire face aux canicules de plus en plus fréquentes et intenses.
Dans le cadre de nos actions d’éducation aux médias, Yvonnick Guignard, directeur du service nature-biodiversité de Grand Poitiers, répond aux questions des CM2 de l’école de la Grange Saint-Pierre à Poitiers.

lire plus
Les îlots de chaleur urbains dans le viseur de la recherche

Les îlots de chaleur urbains dans le viseur de la recherche

Alors que près de 80% des Français habitent en milieu urbain, le réchauffement climatique soulève une question centrale : comment rendre la ville vivable ? À l’Université de Poitiers, le laboratoire d’Écologie et Biologie des Interactions (EBI) mène un travail de recherche depuis novembre pour identifier les îlots de chaleur urbains (ICU).

lire plus
Maître composteur, un métier d’avenir

Maître composteur, un métier d’avenir

Avec la loi de transition énergétique pour la croissance verte, trier ses déchets organiques va devenir obligatoire à partir du 1er janvier 2024. Une mesure qui concernera aussi bien les particuliers que les industriels et les collectivités. Alors, comment cette loi va-t-elle faire évoluer la filière du compost et être créatrice d’emplois ? Interview de Pierre-Jean Glasson, directeur de Compost’Age, une association spécialisée dans la sensibilisation et l’accompagnement au développement durable, principalement par le compost. Implantée à Ligugé dans la Vienne, elle intervient dans tout le nord de la Nouvelle-Aquitaine, de La Rochelle à Poitiers.

lire plus
La Douka, cantine inclusive et multiculturelle

La Douka, cantine inclusive et multiculturelle

“Cuisiner le lien, partager l’émotion, déguster le souvenir”, tel est le crédo de l’association La Douka, située à Saintes (17). Depuis 2021, cette cantine inclusive et participative, ouverte au public du mardi au vendredi, permet à des personnes ayant vécu un parcours migratoire de partager leur culture d’origine, au travers de plats typiques. L’objectif : valoriser la diversité culturelle et favoriser l’insertion sociale. Des ateliers participatifs, mêlant cuisine du monde et arts créatifs, sont également au programme. Reportage dans le nouveau local de La Douka, ouvert fin septembre.

lire plus
“On avait besoin de reconnexion au vivant”

“On avait besoin de reconnexion au vivant”

En 2021, six jeunes “urbains” ont racheté la ferme de la Maingotière (86) pour le transformer en écolieu. Préservation de la biodiversité, développement d’activités artisanales, transmission de savoirs, ouverture d’un gîte… les projets se déploient progressivement sur le site.

lire plus
“Si ça va mal pour la biodiversité, ça va mal pour l’homme”

“Si ça va mal pour la biodiversité, ça va mal pour l’homme”

La Réserve Naturelle du Pinail, à Vouneuil-sur-Vienne (86), a été reconnue zone humide d’importance mondiale à l’automne dernier, soit l’équivalent d’une certification UNESCO pour la biodiversité. Depuis son observatoire, elle étudie l’évolution de la biodiversité face au changement climatique pour prendre les mesures qui s’imposent.

lire plus
440 vibrations par seconde : rompre l’isolement par la musique

440 vibrations par seconde : rompre l’isolement par la musique

La musique pour réveiller les souvenirs, les émotions, et rompre la solitude. Pendant un mois cet hiver, des musicien·nes de l’Orchestre des Champs-Elysées se sont rendu·es chaque semaine dans trois structures de la Vienne pour des rencontres musicales et sensibles mélangeant temps de concert et de partage. L’équipe de Vivant a suivi l’ensemble de cette aventure humaine et musicale et en a réalisé un documentaire sonore : 440 vibrations par seconde.

lire plus
Agir pour le climat : à quoi sommes-nous prêt·es à renoncer ?

Agir pour le climat : à quoi sommes-nous prêt·es à renoncer ?

Trois ans, c’est le nombre d’années que nous donne le GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, pour infléchir la courbe des émissions mondiales de gaz à effet de serre. D’après le dernier volet de son sixième rapport d’évaluation, le défi est de taille pour maintenir le changement climatique à un seuil vivable, mais les actions individuelles peuvent être significatives si elles sont adoptées en masse. Alors, à quoi sommes-nous prêt·es à renoncer, pour agir à notre échelle ? Nous avons tendu le micro à des habitant·es de Parthenay (79).

lire plus
« Face au coût de l’énergie et aux émissions de CO2, la traction animale a un avenir »

« Face au coût de l’énergie et aux émissions de CO2, la traction animale a un avenir »

La traction animale séduit de plus en plus d’agriculteurs, notamment dans la Vienne. Le principe est simple : utiliser des chevaux de trait plutôt que des engins agricoles pour les cultures. Plus accessible financièrement, cette alternative aux modes de productions intensives s’ancre aussi dans une démarche écologique. Elle permet de préserver les sols et de s’affranchir en grande partie des énergies fossiles. A la ferme des Brelaisières, à Chauvigny, l’association Trait Vienne et le réseau InPACT organisent régulièrement des formations au maraîchage en traction animale.

lire plus
L’Establie, outilthèque itinérante et solidaire

L’Establie, outilthèque itinérante et solidaire

Rendre accessible toute une gamme d’outils aux habitant.es des quartiers prioritaires, c’est la mission que s’est fixée l’Establie. Outilthèque itinérante lancée début 2022 à Poitiers, elle permet à ses adhérent.es d’emprunter à prix libre une grande diversité de matériel, mais également de s’initier à son utilisation. Le but : créer un espace d’échange et de partage autour du bricolage et favoriser la réparation des objets, plutôt que leur rachat. Rencontre avec Zoé Arnault, cofondatrice de l’Establie, au pied de la Résidence Habitat Jeunes Kennedy dans le quartier des Couronneries, où l’association tient une permanence un mercredi sur deux. 

lire plus
Verified by MonsterInsights