fbpx

« Je veux que Les Mornes perdurent, dans cet état d’esprit ouvert et créatif »

par | 25 mars 2021


Martine Faideau, 86 ans, est propriétaire des Mornes, un hameau de 115 hectares rattaché à la commune de Queaux dans le sud de la Vienne. Elle recherche actuellement un paysan boulanger et un maraîcher bio pour venir cultiver ses terres, dans un esprit de partage et de solidarité. Mais Mornes ne se résume pas à une simple exploitation agricole. Martine Faideau porte depuis près de 15 ans une association de défense des cultures traditionnelles et de l’homme dans toutes ses dimensions. Rencontre avec un esprit libre que le temps semble à peine effleurer.



Propos recueillis par Hélène Bannier
Photo : Gaëlle Tanguy

Partagez cet article en un clic

Vous êtes sensible à notre ligne éditoriale ? 

Soutenez un média indépendant qui propose en accès libre tous ses articles et podcasts. Si nous avons fait le choix de la gratuité, c’est pour permettre au plus grand nombre d’avoir accès à des contenus d’information sur la transition écologique et sociale, défi majeur de notre époque. Nous avons par ailleurs décidé de ne pas avoir recours à la publicité sur notre site, pour défendre un journalisme à l’écoute de la société et non des annonceurs. 

Cependant, produire des contenus d’information de qualité a un coût, essentiellement pour payer les journalistes et photographes qui réalisent les reportages. Et nous tenons à les rémunérer correctement, afin de faire vivre au sein de notre média les valeurs que nous prônons dans nos articles. 

Alors votre contribution en tant que lecteur est essentielle, qu’elle soit petite ou grande, régulière ou ponctuelle. Elle nous permettra de continuer à proposer chaque semaine des reportages qui replacent l’humain et la planète au cœur des priorités. 

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information

pour recevoir une fois par mois les actualités de la transition écologique et sociale

Aller au contenu principal