fbpx

“Si ça va mal pour la biodiversité, ça va mal pour l’homme”

par | 31 août 2022


Refuge de plus de 2600 espèces animales, fongiques et végétales, la Réserve Naturelle du Pinail, à Vouneuil-sur-Vienne (86), a été reconnue zone humide d’importance mondiale à l’automne dernier, soit l’équivalent d’une certification UNESCO pour la biodiversité. Cet écosystème foisonnant de landes et de mares demeure néanmoins fragile, menacé par les sécheresses à répétition. Pour étudier l’évolution de la biodiversité face au changement climatique et prendre les mesures qui s’imposent, la réserve s’est dotée de son propre observatoire. Explications avec Kevin Lelarge, conservateur de la Réserve Naturelle du Pinail.


En images


Reportage et photos : Hildegard Leloué

Vous aimerez aussi

Partagez cet article en un clic

Vous êtes sensible à notre ligne éditoriale ? 

Soutenez un média indépendant qui propose en accès libre tous ses articles et podcasts. Si nous avons fait le choix de la gratuité, c’est pour permettre au plus grand nombre d’avoir accès à des contenus d’information sur la transition écologique et sociale, défi majeur de notre époque. Nous avons par ailleurs décidé de ne pas avoir recours à la publicité sur notre site, pour défendre un journalisme à l’écoute de la société et non des annonceurs. 

Cependant, produire des contenus d’information de qualité a un coût, essentiellement pour payer les journalistes et photographes qui réalisent les reportages. Et nous tenons à les rémunérer correctement, afin de faire vivre au sein de notre média les valeurs que nous prônons dans nos articles. 

Alors votre contribution en tant que lecteur est essentielle, qu’elle soit petite ou grande, régulière ou ponctuelle. Elle nous permettra de continuer à proposer chaque semaine des reportages qui replacent l’humain et la planète au cœur des priorités. 

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information

pour recevoir une fois par mois les actualités de la transition écologique et sociale

Aller au contenu principal